2016-01-17Aujourd'hui je viens vous présenter un gâteau que je viens de tester, il s'agit du Paris - Deauville. Le nom, est déjà une invitation au voyage, une fois goûtée, c'est un merveilleux voyage au pays des saveurs !

J'habite en Île de France, au Nord-Ouest de Paris, pour venir à la Capitale, je prends un train qui arrive à la gare St lazare et justement dans cette gare se trouve un restaurant le Lazare :

où le grand chef étoilé Eric Frechon propose, ce succulent dessert, facile à confectionner même pour une pâtissière amateur comme moi. 

voici la recette :

  • 3 gousses de vanille
  • 1/2 l de lait
  • 20 g de Maïzéna
  • 40 g de farine
  • 4 oeufs
  • 75 g de beurre
  • 1 goutte de citron, du caramel liquide
  • 100 g de sucre
  • 1 moule à savarin de 26 cm de diamètre et de 8 cm de hauteur

Faites infuser, au minimum 30 min, dans une grande casserole, les gousses de vanille ouvertes et grattées dans le lait chaud. Chemisez le moule à l'aide d'un pinceau avec le caramel liquide. Préchauffez le four à 180°. Retirez les gousses. Ajoutez le Maïzéna et la farine. Mélangez à la cuillère en bois. Faites chauffez en remuant jusqu'à ébullition, le mélange va épaissir, poursuivez la cuisson 5 min à feu doux. Retirez du feu, Ajoutez le beurre, mélangez, séparez les blancs des jaunes, ajoutez les jaunes un à un à la crème en mélangeant. montez les blancs avec une goutte de citron. incorporez le sucre au fur et à mesure. Arrêtez quand les blancs forment un bec d'oiseau, quand vous soulevez le fouet. Ajoutez une partie des blancs au mélange précédent, mélangez, puis incorporez le reste des blancs délicatement en soulevant avec une maryse. Versez dans le moule au 3/4. Enfournez au bain-marie pendant 35 min. Laissez refroidir, puis laissez au réfrigérateur au moins une heure avant de démouler. Ce gâteau peut se préparer la veille. Au moment de servir, ajoutez du caramel liquide sur chaque part si nécessaire.

Vous verrez ce n'est ni une crème brûlée, ni un flan, ni un soufflé, mais c'est un peu tout ça à la fois !

Merci M. Frechon d'avoir imaginé un si merveilleux dessert

 

00-00-00 (2)